Aider les autres

Vouloir aider les autres, quoi de plus noble et de plus valorisant ? Oui, on est en droit de se poser la question ! Mais d'autres questions qu'il est bon de se poser dans ce contexte seraient alors: Pourquoi aider les autres ? Quel bénéfices est-ce que je retire à cela ? Fais-je cela par pur altruisme, ou est-ce que j'en tire un bénéfice pour moi-même ? Qu'est-ce qui dicte ma volonté d'aider les autres ?

Aider les autres semble une chose magnifique et essentielle, et pourtant, est-ce réellement le cas ? Quelle aide apporte t'on réellement ? Pour qui cela est-il réellement bénéfique ? Aider une personnes qui ne se prend pas en main est-ce réellement l'aider ? Faut-il aider spontanément ou attendre que l'autre appelle à l'aide ? 

 

Autant de questions qu'il est bon de se poser avant de voler au secours d'autrui. Bien sûr, depuis notre plus jeune âge, on nous a appris à nous préoccuper des autres, à aider et à soutenir les plus "faibles". Le cinéma a toujours fait passé pour des "héros" ceux qui volaient au secours des autres. Aider les autre ne doit cependant pas se faire n'importe comment, au risque de pervertir les relations, amicales, amoureuses ou professionnelles... car cela est valable dans tous les domaines. Soutenir un ami dans la peine peut être nécessaire et fort utile pour ce dernier. Il faut cependant veiller à ne pas entretenir ce type de comportement sur la durée. De plus, aider ne se limite pas à écouter et à compatir. De la même manière, apporter son aide spontanée à une personnes qui ne l'aurait pas demandé et critiquable car on va au devant de l'autre, ce qui peut être considéré comme de l'ingérence, et ce qui empêche également cette personne d'être confronté à ses propres problèmes et à chercher à trouver des solutions seule.

 

N'est-ce pas aussi un moyen bien pratique d’échapper à ses propres problèmes ? Se préoccuper des autres permet en effet de focaliser son attention sur l'autre, et plus sur soi. Bien pratique parfois...

 

Occupons-nous de nos problème, demandons de l'aide si nécessaire, mais ne nous préoccupons pas des autres à outrance et soucions nous en priorité de nous-même et de ce qui touche à nos intérêts. Aide toi et le ciel t'aidera ! S'aider peut consister dans un premier temps à appeler au secours. Mais il sera indispensable un jour ou l'autre de prendre les choses en main afin de régler ce qui doit l'être seul.

 

La volonté d'aider pourrait se résumer dans un premier temps à semer quelques graines, qui germeront, ou non, dans l'esprit de la personnes que l'on pense en souffrance. S’évertuer à aider quelqu'un contre son gré est aussi inefficace que de tirer sur une branche pour qu'elle pousse plus vite ! Et cela n'est pas de notre ressort ni de notre responsabilité. Cela n'est ni de l’égoïsme ni du manque d'altruisme, cela est le respect de soi et de l'autre. Le respect de son libre arbitre à manifester la volonté de s'en sortir, ou non. 

 

La meilleure façon d'aider les autres n'est-il pas au final, de s'aider soi-même et d'essayer ainsi de devenir un modèle ?!

 

Règles de partage ou republication sur un autre blog :

Si vous souhaitez republier cet article, voici les règles à suivre :

- Indiquer en début d’article clairement « Par Emmanuel Peltier »

- Ne modifier ni texte ni images.

- Indiquer à nouveau la source de manière claire en bas de l’article comme suit : « Cet article a été écrit par Emmanuel Peltier, dont voici la source originale : (avec le lien complet de l’article). 

Écrire commentaire

Commentaires : 0