Etat des lieux

Est-il bon de s'interroger ? Comment savoir le pourquoi du comment ? Faut-il vivre sans réfléchir ? 

J'essaye depuis un certain temps de m'interroger sur divers sujets, et je réalise que quel que soit le sujet, on trouve du noir et du blanc à son sujet, parfois du gris... Qu'est-ce que cela signifie ? Quelle est finalement le but de s'interroger si il n'y a pas de "bonne" réponse, ou de réponse "vraie" ou "juste" ? Le point de vue de chacun est différent, et même sur des sujets évidents, il est difficile que chacun soit du même avis, ou même d'arriver à un consensus. Que faut-il faire alors ? Faire abstraction de certains paramètres, des "détails" qui nuisent à la clarté du sujet et à son expression et à son sens principal ?  Oui, cela est peut-être une première approche, arriver à un accord sur 80% des paramètres pris en comptes, à supposer que ceux-ci soient importants ou essentiels. Voilà un nouveau élément, un paramètre se doit d'être important, essentiel, influant... En somme, pas aisé de remettre un avis objectif, impartiale et exhaustif sur une problématique donnée ! Dans ce cas, voilà un énoncé de quelques sujets qui, d'après-moi, mériteraient qu'on les prennent en considération dans une approche "80%"... !

 

1) Education: Quand allons nous refondre totalement le système éducatif afin de le mettre en rapport avec les modes de vie actuels ? L'école de nos parents a t'elle encore sa place à l’ère d'internet, du tout financiers et de la gouvernance mondiale ?

 

2) Publicité: N'est-il pas temps de mettre fin à la pollution visuelle et auditive qu'est la publicité ? qui, à force de clips bêtifiants et mensongers nous incitent à consommer toujours plus de produits toujours moins nécessaires. La publicité est un virus qui a pour objectif de pomper toujours plus d'argent aux personnes qui en ont le plus besoin, exploitant pour cela leurs manques et leur mal-être. Cela sous-entend qu'il est bon d'entretenir ce mal-être des plus nombreux pour l'enrichissement de quelques-uns... 

 

3) L'empoisonnement généralisé: Que l'on parle OGM, additifs alimentaires, effet cocktail, chemtrails, fluor, aluminium, aspartame, malbouffe, vaccins, diesel, ondes... Le poison est partout. On l'ingurgite, on le respire, on nous l'inocule, impossible d'y échapper ! Quel rôle de protection sont sensés jouer les pouvoir publics sur ces sujets, Quid du principe de précaution ? Pourquoi entretenir des technologies et des pratiques dont on connait les effets néfastes pour l'homme et sa santé ? Est-il normal que l'on continue à vanter des produits avérés dangereux ? à chacun de se faire sa propre idée... 

 

4) Droit de vote: Illusion démocratique par excellence ! Qui croit encore que votre bulletin de vote ait quelque pouvoir que ce soit ? Votre vrai pouvoir est financier, et financier UNIQUEMENT. Consommez intelligent, avec conscience, et votre argent sera utilisé à bon escient, conformément à vos valeurs. Cessez de remettre votre pouvoir à des "élus", qui, de droite comme de gauche, défendent les intérêts de ceux qui auront permis leur élection. 

 

5) Médecine: Vaccins, consommation de médicaments, DSM, ... Nous continuons à traiter les conséquences des maladies, ou pire, on nous inocule la maladie pour nous apprendre à nous défendre contre une maladie que l'on a un risque extrêmement faible de contracter au cours de notre vie. Quand nous attaquerons nous aux causes ??? La somatisation n'est toujours pas enseignées sur les bancs de la FAC de médecine. Masquer ou annihiler un mal n'a jamais été de la médecine qui guérit, c'est au mieux de la médecine qui cache ou endors le mal. Cela conduisant bien évidement à empirer ce mal à long terme, la vraie souffrance initiale étant toujours bien présente. Prendre l'humain dans sa globalité et dans sa complexité est essentiel pour espérer mettre fin définitivement à ses souffrances.

 

6) Exemple d'aberrations: 

- Certains meurent de faim alors que d'autres se font "liposuccer"...

- des téléphones high-tech fabriqués en exploitant les peuples les plus pauvres de la planète

- nourrir une infime partie de la planète en détruisant à grande échelle ses ressources naturelles

- Les applications multiples du chanvre et son interdiction

- produire toujours plus, cette croissance NE POUVANT ETRE infinie

 

Beaucoup d'autres sujets mériteraient d'être cités ici, mais l'idée n'est pas d'être exhaustif, l'idée est de proposer quelques exemples parlant, à chacun ensuite de réfléchir et d'agir selon ses points de vue et sensibilités.

 

On en est arrivé à trouver normal est évident des faits qui en prenant un peu de recul sont totalement aberrants !! N'est-il pas temps de réfléchir un peu et de remettre un peu de bon sens dans nos vies et dans nos habitudes de consommation ? Cessons de voir puis oublier, voyons, pensons, réfléchissons, faisons nous un point de vue, et AGISSONS en conséquence ! Chacun de nous avons un pouvoir insoupçonné, celui de notre argent ! Alors commençons notre action par une consommation intelligente, par une remise en cause de nos habitudes de vie, même les plus encrées ! Et n'oubliez jamais que votre argent est votre meilleur bulletin de vote ! Ensuite, viendrons les actions plus directes et plus concrètes, mais chaque chose en son temps ! 

 

Règles de partage ou republication sur un autre blog :

Si vous souhaitez republier cet article, voici les règles à suivre :

- Indiquer en début d’article clairement « Par Emmanuel Peltier »

- Ne modifier ni texte ni images.

- Indiquer à nouveau la source de manière claire en bas de l’article comme suit : « Cet article a été écrit par Emmanuel Peltier, dont voici la source originale : (avec le lien complet de l’article).

Écrire commentaire

Commentaires : 0