"Terre Mère n'est pas à vendre"

C'est avec ces paroles de la très belle chanson de Keny Arkana que j'intitulerai mon article. Pourquoi certaines ressources de notre belle planète appartiendraient à des entreprises privées, à des particuliers, ou même à des gouvernements ? Ces ressources offertes généreusement  et gratuitement par Elle n'ont pas à être commercialisées, rentabilisées ni même ne devrions tuer pour les acquérir...

Ces ressources appartiennent à tous les êtres vivants sur cette planète. L'eau et bientôt l'air et le sol que l'on empoisonne (volontairement ?) deviennent elles aussi des denrées privées et vendues au plus offrant pour être ensuite redistribuées aux plus riches et aux plus privilégiés, dont ne l'oublions pas, nous faisons partie ! Cessons de trouver normal de payer plus cher que le coût de la mise à disposition pour avoir de l'eau, du pétrole, un bout de verdure, un toit, et dans la même veine, de l'argent...

 

Sortons du paradigme "Il est normal que certains aient le droit de vendre plus cher des ressources quelle qu'elles soient pour générer du bénéfice". La Terre et ses ressources ne sont pas à vendre, elles sont à partager, entre tous, selon les besoins réels de chacun, équitablement et sans qu'aucun n'en tire le moindre bénéfice mis à part la satisfaction d'avoir contribué à mettre à disposition au plus grand nombre les ressources qu'il a permis de rendre exploitables et utilisables. Voilà vers quoi l'Homme doit tendre aujourd'hui, pour le bien et la survie de l'Humanité.

 

Cela n'aura aucun sens pour les businessman, les financiers de toute sorte qui ne jurent que par et pour l'argent. Qui accordent une valeur plus grande à des bouts de papiers et au nombre de 0 de leur compte en banque qu'à la vie humaine. Mais que sont ces 0 si derrière se cachent, à chaque décollage vers la gauche de ces nombres toujours plus d'humains et d'être vivants animaux, végétaux et minéraux exploités, dévorés, dispersés, arrachés, brûlés, déracinés, détruits, affamés, avilis, blessés ou tués ? Quelle fierté peut-on tirer de cela ? Bien sûr, chacun verra derrière ces descriptions les "grands patrons" ou certaines grandes familles de ce monde par exemple, ayant soif de pouvoir, sans pitié et toujours prêts à amasser plus d'argent. Mais derrière cela se cache également ceux qui cautionnent, encouragent, entretiennent et permettent à ces "grands" de se développer et de proliférer.

 

En souscrivant un prêt bancaire, nous soutenons cela. En achetant "chinois" nous soutenons cela. En consommant Mc Do nous soutenons cela. En faisant notre plein nous soutenons cela. En ne remettant rien en cause nous soutenons cela. En travaillant sans entrain et sans plaisir pour une entreprise qui ne répond pas à nos valeurs, nous soutenons cela. En nous tournant vers la production locale nous ne soutenons plus cela. En cultivant notre propre jardin nous ne soutenons plus cela. En limitant notre consommation de viande nous ne soutenons plus cela. En cessant de suivre les modes et la consommation à outrance nous ne soutenons plus cela. En nous informant par nous même nous ne soutenons plus cela. En prenant le temps de réfléchir à comment nous utilisons les ressources dont nous disposons (temps, argent, amour...) nous ne soutenons plus cela. En apprenant à donner et à aider nous ne faisons plus cela....

 

L'idée ici n'est pas de faire la morale, de culpabiliser, ni d'accuser qui que ce soit. L'idée est simplement d'amener le plus grand nombre à penser par lui-même, à ne plus vivre comme des robots en agissant, consommant et menant la vie que les médias tentent inlassablement de nous faire adopter. Nous ne sommes pas des pions qui nous laissons mener par le bout du nez. Nous sommes des êtres doués de raison, d'une intelligence et d'une conscience que nous nous devons de mettre en oeuvre pour nous même d'abord, et pour le bien du plus grand nombre par la suite !

 

Règles de partage ou republication sur un autre blog :

Si vous souhaitez republier cet article, voici les règles à suivre :

- Indiquer en début d’article clairement « Par Emmanuel Peltier »

- Ne modifier ni texte ni images.

- Indiquer à nouveau la source de manière claire en bas de l’article comme suit : « Cet article a été écrit par Emmanuel Peltier, dont voici la source originale : (avec le lien complet de l’article).

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0