Convictions ou Illusions ?

Les expériences que la vie nous permet de traverser sont autant de chances d’apprendre et de tirer des leçons. La vie ne nous impose d’ailleurs pas de situations particulières, c’est nous, qui les appelons à nous et qui nous y confrontons seuls, en fonction de nos états vibratoires. Nous attirons ainsi à nous des situations et des personnes qui seront à même de nous conforter dans nos croyances et nos illusions. 

Ainsi, si je me bloque, m’obstine, ou me révolte contre les faits extérieurs à moi-même, que je ressasse le passé ou que je veuille figer une situation que je ne contrôle plus, je bloque la course naturelle des choses. Je résiste à la vie. Je fais alors le plein d’émotions négatives qui me remplissent de sentiments tels que l’incompréhension, la ranceour, l’injustice, la trahison ou la peine.

 

Nous nous mettrons alors à genoux tout seuls, en prétextant bien sûr des causes extérieures, mais au final, non, c’est notre propre comportement qui nous aura mené là où nous sommes. Plus l’obstination et la résistance sera forte, et plus les émotions seront douloureuses, les coups violents et ils finiront par nous laisser KO.

 

Si au contraire, si je suis joyeux, optimiste, confiant, serein face à la vie, reconnaissant et dans la gratitude je ne subirai pas la vie, je ne prendrai pas un rôle de victime impuissante, me laissant balloter par les vagues aux grés des vents. Je tiendrai le gouvernail pour me diriger vers ce qui me porte et me fais vibrer. Parfois, je rencontrerai malgré tout des difficultés, que mon état de conscience et l'état de vigilance et d'attention associés me permettrons de voir arriver et d'appréhender avec plus de sagesse et de sérénité. je saurai les accepter pour ce qu’elles sont, des événements extérieurs qu’il m’appartient de traverser dans l’acceptation de ce qui est et d’en tirer les fruits qu’elles m’offrent l’opportunité de récolter. En cas de doute, la joie et l’amour seront mes seuls indicateurs pour savoir quelle voie suivre.

 

La vie est comme l’océan, avec des vagues, plus ou moins grosses, des bourrasques plus ou moins fortes... Si l’on se laisse porter, nous gardons toujours la tête hors de l’eau, nous « subissons » la vie, mais elle ne nous submerge pas. Si par contre nous essayons de lui résister et de rester trop rigides face à elle, elle battra sans relâche tel un phare au milieu de la tempête. Il sera alors bien difficile de résister et nous finirons bien par lâcher prise… 

 

L’Homme a appris à se battre et à résister, à s’obstiner et à lutter. Son ego, veut contrôler, son mental veut comprendre et analyser. Le cœur, lui, souhaite simplement vivre et transcender. 

 

Il est bien sûr difficile de cesser la lutte, de poser les armes et de se contenter de vivre notre quotidien en se disant que ce qui nous arrive est de notre fait, et que rien d’extérieur à nous-même n’en est la cause. Cela nous impose de reprendre notre pouvoir et la responsabilité que nous avons face à notre propre vie; De cesser d’accuser l'autre, le hasard, la malchance, le destin ou Dieu de ce qui nous arrive et de reconnaitre que cela est que le meilleure qui puisse nous arriver, toujours, pour notre évolution. Cela demande courage et foi. Mais cela procure en retour une grande sérénité et une capacité d’apprentissage décuplée, les « épreuves » devenant des sources de progrès considérables et infinies au lieu de n’être que des sources de souffrance et d'épuisement. L'énergie ainsi économisée pourra être mise à profit pour avancer, encore et toujours, dans la direction qui nous portera, au lieu d'être gaspillée en se dressant face à une épreuve qui n'en est que l'illusion. Seules l’acceptation et la gratitude face à la vie nous permettront de profiter de ces bénéfices extraordinaires.

 

Règles de partage ou republication sur un autre blog :

Si vous souhaitez republier cet article, voici les règles à suivre :

- Indiquer en début d’article clairement « Par Emmanuel Peltier »

- Ne modifier ni texte ni images.

- Indiquer à nouveau la source de manière claire en bas de l’article comme suit : « Cet article a été écrit par Emmanuel Peltier, dont voici la source originale : (avec le lien complet de l’article).

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0