Ce qui se passe

Nous sommes donc dans une période particulière de notre humanité dans laquelle la conscience s'apprête à passer à un niveau supérieur. Je vais tenter ici d'apporter quelques explications sur le processus en cours. À chacun d'avoir le discernement nécessaire pour savoir si ce qui est dit ici résonne en lui ou pas. Il n'y a rien à forcer ni à croire, j'expose ici ma vision des choses et je vous invite à vous faire votre propre idée sur ce qui va être partage ici.

 

Pour commencer, il faudrait tout d'abord décrire ce qu'est la conscience. Le monde de la spiritualité lui donne plusieurs noms différents en fonctions des sensibilités de chacun, cela peut-être l'Intelligence universelle, la Source, Dieu, le Tout, le Un... C'est la grande intelligence qui régit notre monde, mais aussi l'ensemble de l'univers, ou des univers... Tout comme les forces d'attractions entre les planètes régissent l'équilibre de chaque système solaire, et de chaque galaxie, à une échelle moindre, des forces énergétiques tendent à équilibrer les interactions entre tous les êtres vivants et toute matière. Ces champs de force invisibles et encore mal connus de la science (qui remplissent ce qu'elle désigne sous le nom de matière noire) jouent un rôle essentiel dans notre vie, ils sont en effet les circuits énergétiques invisibles à l'œil qui régulent le fonctionnement de tout ce que l'on appelle matière. Ces champs de forces sont assimilable à une énergie vibratoire qui en fonction de sa vibration, sera plus ou moins matérialisée. Plus la vibration est basse et plus la densité est élevée. Ainsi, même ce que l'on considère comme étant solide n'est en fait que la perception d'une énergie vibrant à une basse fréquence. Plus cette vibration augmente et plus la densité diminue et plus sa perception, aussi bien visuelle que tactile se réduit. On pourrait comparer cela aux différents états de l'eau en fonction de sa température. En fait, c'est un peu du même phénomène qu'il s'agit, la température ayant sur l'eau un effet direct sur sa vibration, et donc sur sa densité. Ainsi l'eau gelée apparaitra t'elle très dure, l'eau à température ambiante liquide et déjà moins palpable, et l'eau portée à haute température commencera t'elle à s'évaporer et à de venir invisible et impalpable. Seule la sensation de chaleur et un légère coloration de l'air permettra de la ressentir.  Ces circuits énergétiques sont dotés d'une intelligence et sont régulés par un ordinateur central ou pas, ce n'est pas la question. Le programme qui régule cette intelligence est conçu dans un but bien précis, de laisser la vie faire ce qu'elle veut ! Toute particule la plus élémentaire est donc dans un immense bac à sable nommé Terre pour expérimenter la matière en fonction de son niveau de conscience, plus ou moins élevé. Le fait d'avoir un niveau de conscience bas n'a rien à voir avec le moindre concept d'intelligence à proprement parler, simplement, le niveau d'expérimentation sera t'il différent d'un être à l'autre, d'une espèce à l'autre, du caillou au brin d'herbe en passant par le séquoia millénaire et à l'amibe unicellulaire, ou mêmes aux objets ou particules les plus élémentaires. L'homme, doté de son intelligence dite supérieure a cru qu'il avait un rôle particulier à jouer dans ce jeu de la vie et s'est mis à utiliser son cerveau pour comprendre et contrôler le monde. Se croyant doté d'un pouvoir supérieur sur toutes choses ou espèces vivantes sur cette planète, ils s'est mis en tête d'écrire ses propres règles du jeu. Poussé par son mental-ego, qui depuis la nuit des temps le fait se battre pour sa survie dans un monde qu'il a ancré dans la peur, il cherche à se protéger de tout et de tous. S'associant à d'autres pour y parvenir, il a ainsi développé des clans, puis des tribus, puis des communautés de plus en plus grandes, pour aujourd'hui, s'épanouir dans des nations, qui, malgré leur taille de plus en plus importante, sont toujours menacées par d'autres nations plus fortes, plus pauvres, ou plus "attardées"...

Le mental-ego a ainsi pris possession de l'homme, et à travers lui, de toute la planète. Il s'est vu octroyer le droit de vie et de mort sur toutes les espèces vivantes ou même sur ses congénères jugés menaçants pour sa survie. La peur au rênes de cette bête sans conscience s'est vu donner tout pouvoir pour assurer la survie de l'Espèce dominante, ravageant les ressources naturelles, les animaux, et tout ce qui entravait son développement normal. La religion, la science, puis l'argent sont ainsi devenus l'un après l'autre les outils de valorisation et de démonstration de cette quête de pouvoir démente. 

Aujourd'hui, l'homme commence à peine à réaliser l'ampleur des dégâts. De nombreuses espèces animales sont en voie d'extinction ou déjà éteintes, les zones de conflits pour les ressources naturelles s'intensifie à mesure que ces mêmes ressources se raréfient, et l'homme lui-même, est en phase de perdre la tête, ne comprenant plus rien à sa vie ni au monde qui l'entoure. Mais que se passe t-il ? Le monde serait-il devenu fou ? Mais qui a la plus grande influence sur ce monde d'aujourd'hui ? Les 7 milliards d'humains actuellement incarnés ne seraient-ils pas en partie responsables de cet état de fait ? Le but n'est pas de juger, mais d'identifier la vraie source du problème que rencontre l'humanité aujourd'hui, et cette source est incontestablement l'homme. Alors que faire ? 

 

Quel rôle joue t'on ?