Accompagnement longue durée

Reconsidérer une partie de sa vie peut-être un travail de longue haleine. Nous savons quand il commence, mais il est parfois bien difficile d'en définir d'emblée une durée prévisionnelle. Prévoir d'y consacrer d'emblée une certaine période de temps est préférable au fait d'avoir le sentiment de devoir prolonger sans cesse l'accompagnement. Cette approche permet donc, en se fixant dès le départ une durée initiale qui peut sembler plus importante, d'avoir la sérénité de ne pas se sentir pressé par le temps, tout en ayant le sentiment d'être accompagné sur la durée et donc, avec une 

 

Un travail régulier

Un tel travail sur soi demande de la régularité et de la rigueur. Tout comme pour l'apprentissage d'un nouvel instrument de musique, la régularité primera sur la durée des séances consacrées à ce travail. Petit à petit, vous en viendrez à automatiser certains processus qui s'intégreront ainsi dans votre routine quotidienne. C'est ainsi que le travail sera le plus facile et le plus efficace. 

 

 

Un travail d'équipe

Nous pourrions presque dire qu'un bilan est toujours le bienvenu de 7 à 77 ans ! Et oui, cela ne serait pas exagéré ! Il n'est pas dans la culture populaire de nous interroger régulièrement sur notre parcours et notre vie. Cela devrait pourtant être un élément essentiel de notre vie ! La vie n'est pas qu'une succession de jours qui se ressemblent, et où l'objectif est de continuer à avancer coûte que coûte qu'elles que soient les épreuves que nous traversions. Non, la vie nous demande de nous interroger sur cette avancée afin de voir si le cap suivi semble être toujours le bon, ou si au contraire, un changement d'orientation pourrait être le bienvenu, et ce, quelque soit le domaine de vie concerné.